#Exclusivité

DAX Maison bourgeoise 6 pièces - 446 300 €*

215 m² hab

Laurent VAGINAY, OptimHome, Kévin LAUSSU, historien de l'architecture, Malaye ! Patrimoines, vous présentent cette maison historique sise au cœur d'un îlot paysager verdoyant. Créée et décorée en 1946 par l'architecte dacquois, Albert Pomade, elle constitue un ensemble patrimonial d'exception, à deux pas du cœur de ville.

Construite dans le quartier de Berlion, cette imposante maison de plus de 215m2 est l'une des dernières grandes villas d'écriture régionaliste imaginée par l'architecte Albert Pomade.
Son chantier qui a débuté durant la Seconde Guerre Mondiale, a mobilisé une multitude d’artisans expérimentés des Landes et du Pays Basque qui sont parvenus à acheminer des matériaux de qualité, alors introuvables (grès rose de Bidaray, marbre blanc de Bagnères de Bigorre).

C'est une réalisation significative dont le luxe et l'échelle n'ont rien à envier aux plus notables demeures pomadiennes de l'époque faste de l'Entre-deux-guerres.

Installée en tête d'une profonde parcelle, la villa regarde en direction de la rue, dont elle est isolée par un écrin boisé planté de résineux. Cette partie du parc, tout comme le jardin régulier à la française situé à l'arrière, ont été dessiné par un talentueux paysagiste. Celui-ci a privilégié une disposition en glacis qui incorpore des marches en briques et des allées bordées de buis. Un dessin qui maintient ce sens aigu du détail que l'on retrouve dans la plupart des notables propriétés d'Hossegor et de la Côte Basque.

Les commanditaires de ce somptueux programme furent attachés à conserver dans leur maison ce goût pour l'élégance balnéaire teintée de régionalisme, alors en vogue. Exigeants, ils firent réviser à plusieurs reprises les plans de l'habitation pour qu'elle se conforme avec le plus d'exactitude à leur dessein.
Nourris de références architecturales modernes, notamment américaines issues de prestigieuses revues de décoration, ils firent bâtirent à Pomade une œuvre qui ne devait ressembler à aucune autre de ses réalisations.

La villa présente ainsi deux visages très constatés.
Elle donne, tout d'abord, d'extérieur l'assurance d'une pittoresque maison basco-landaise dont le soubassement est animé par une assise de grès rose basque. Ponctuant cette référence à l'architecture bas-navaraise, l'étage reprend les codes des maisons à ossature de bois hourdis de briques du Born, du Marensin, et du Maremne. Ce décor qui tente de retranscrire avec vérité le pan de bois et l'appareil briques disposées en fougère, est extrêmement rare dans l’œuvre de Pomade. Le bel étage et rythmé par un balcon filant dont les balustres en chapelet rappellent un incontournable motif du mobilier basque.

Cet habillage régionaliste circonstancié n'est qu'un leurre qui cache en fait un décor intérieur d'une retentissante modernité. Ouverte par un généreux porche, l'habitation est centrée autour d'un imposant hall d'entrée pavé de dalles de marbre subtilement détourées de filés en mosaïques noires.
D'un côté se tient un coin de feu délicatement dessiné par l'architecte dans un goût streamline, de l'autre, se découvre avec apparat, le grand escalier. Également pavé des marbres de première qualité, il présente une sobre main courante ponctuée de tridents en fer forgé inspirés des serrureries d'art de Raymond Subes. Cet espace rivalise avec les intérieurs les plus modernes de l'époque dont il s'inspire. Il ouvre sur un salon de réception plus classique, mis en communication avec la salle à manger par une grande arche tapissée de bois.
Cette seconde pièce d'écriture plus rustique est dominée par une imposante cheminée à l'anglaise en pierre finement épannelée. Elle est surmontée d'une clef comportant des primeurs sculptées dans un goût Art Déco. Cet espace, comme le reste des pièces de la demeure, dispose d'un parquet en lames de pin de premier choix. Il est ouvert sur la cuisine via un corridor destiné aux domestiques d'où l'on peut accéder aux caves.
La souillarde a conservé la totalité de son décor en carrelage et mosaïques d’origine. Dans une tonalité blanche et noire, elle constitue un exceptionnel témoignage décoratif où l'architecture rencontre le domaine des Arts ménagers.

Ponctué d'un palier ouvrant dans l'axe des jardins de plus de 2300m2, l'imposante cage d'escalier conduit à une galerie qui distribue un bureau, une salle de bain et trois chambres.
La luxueuse salle de bain principale est certainement l'une des plus insolites pièces qu'ai compté l'architecture dacquoise. Elle est entièrement couverte du sol au soubassement de tapis de mosaïques rouges bordés d'une frange noire à filés d'argent. Ce précieux revêtement en grès cérames qui s'inscrit dans la lignées des plus fameux décors de l'Atrium Casino (1928) et du Splendid (1929) constitue un ensemble Art déco unique.


Avec ses multiples facettes contrastées, cette superbe maison allie l'écriture régionaliste à la pureté de l'Art déco. Conservée dans son état d'origine, elle forme un témoignage architectural unique dans la localité.
De part ses caractéristiques, cette villa a été repérée en 2017 dans l'inventaire du Plan Local d'Urbanisme comme « élément patrimonial remarquable ». Sa conservation appelle une restauration soucieuse et de qualité, qui lui permettra de retrouver sa splendeur originelle.

Les honoraires d'agence sont à la charge de l'acquéreur, soit 3,79% TTC du prix du bien. Contactez Laurent VAGINAY, Agent commercial OptimHome (RSAC N°497920678 Greffe de DAX) 06 84 41 19 97 http://www.vaginay.optimhome.com (réf. 830036270242 / 478567 )

* Honoraires à la charge de l'acquéreur
    Général
  • Référence 478567
    Surfaces
  • Surface habitable 215 m²
    Aspects financiers
  • Prix global avec honoraires 446 300 €
  • Prix hors honoraires 430 000 €
  • Honoraires à la charge de l'acheteur 16 300 €
  • % des honoraires 3,79 %
    Composition
  • Nb de pièces 6
    Prestations

Carte

12 Biens du conseiller

¹Les données collectées à partir de ce formulaire sont nécessaires pour nous permettre de répondre à votre demande. Elles sont collectées et traitées informatiquement par le responsable de traitement et peuvent transmises à nos services internes ainsi qu’à nos partenaires intervenant dans l’instruction de votre demande. Vous disposez sur vos données de droits d’accès, de rectification, d’opposition, que vous pouvez exercer en nous contactant à dpo@digitregroup.com. Pour plus de détails, consulter notre page politique générale de confidentialité.Conformément à l’article L 223-1 du Code de la consommation, l’utilisateur est informé qu’il a la possibilité de s’inscrire sur www.bloctel.gouv.fr pour s’opposer à toute démarchage par téléphone, à l’exception des relations clients déjà établies.